Samadet, quasi plein : Novillos de Lopez Gibaja bien présentés très faibles, malgré le gaz manifesté à leur sortie à l’exception du 4ème , noble qui sera honoré d’ une vuelta posthume.

Fernando Adrian : Oreille et silence

Juan Leal : Oreille et applaudissements.

Thomas Dufau, applaudi à son 1er, livre au bon 4ème une trés belle faena, débutée au centre par des passes inversées, poursuivi des 2 mains et de redondos.

Malheureusement plusieurs tentatives à l’ épée le prive des trophées espérés.

A signaler le superbe accompagnement musical, comme toujours, donné par la Peña El Violin

En vidéo, la faena de Thomas Dufau.

 

A suivre, vidéo de Juan Leal

.