P1050169

Après un wek-end chargé dans nos ruedos et avant mon départ pour la semaine prochaine à Séville, j'ai un peu délaissé l'actualité concernant le cycle des corridas de la preferia (La Feria débutant, elle, mardi prochain.

En résumé, ce qui c'est donc déjà passé à la Maestranza ces jours ci.

Vendredi, sérieuse novillada de Fuente Ymbro, pour sa première piquée, Gonzalo Caballero, avec beaucoup de volonté coupa une oreille, et Fernando Adrian en coupa une aussi malgré une faena "éloignée".

Samedi, toros de Montealto, inégaux. Oliva Soto, habitué pratiquement du seul ruedo sévillan, chez lui, aurait coupé une oreille si le toro était mort plus tôt. Vuelta. L'autre sévilla Antonio Nazaré : double silence avec le mauvais lot

Dimanche rejon, avec une corrida sans commune mesure avec la distribution habituelle de trophées dans ce genre de spectacle et Cartagena, Ventura et Leonardo durent se contenter d' applaudissements.

Lundi, tout est dit, chose rarissime, dans la bouche du ganadero, Conde de la Maza, fournisseur du lot du jouir : : Les toros d'aujourd' hui, c'est de la merde ! Heureusement, le sixième, milleur permit à un Joselito Adame volontaire de couper la 1ère oreille. Tant pis pour le colombien Luis Bolivar et le local Salvador Cortes.

Hier enfin, toros de Cuadri.Pas de réflexion du même genre que la veille, mais cela aurait pu avec des toros sans race, mais compliqés.Et malgré l'envie et la volonté de Barrera, Castaño et Alberto Aguilar, le bilan a été voisin de zéro.

Le bobn peuple sévillan n'est pas trés torista, et préfère les toros permettant de construire de l'art dans une faena. Jusqu' ici, il n'a pas été servi, mais des prochains cartels feront vibrer cette Maestranza ou les "olé" accompagnant une belle série sont à nulle par ailleurs comparables. C'est ça Séville !