DSC00630

A Dax, les jours se suivent mais ne se ressemblent pas. Hier un public enthousiaste était sorti des arènes, aujourd' hui c' était plutôt "on s' est bien emm......" !

La faute d'abord aux toros de Garcigrande et Domingo Hernandez (1er et 5ème), certes pas trop mal présentés, mais sans véritable race. On est retombé le plus souvent dans le travers dacquois de la monopique ou du picotazo. Ensuite, pour les faenas ces toros manquaient totalement d'alegria, et il fallait trouver le démarreur pour enchaîner une série.

Ponce, ex-idole dacquoise ne l'est plus...il faut dire que sa prestation d'aujourd' hui alignant des passes bien de profil,en faisant néanmoins accrocher sa muleta,  sans même cette élégance qui a été souvent sa marque de fabrique, ne l'a pas fait remonter dans les sondages. Et quand on y ajoute une vilaine estocade sur le côté au 5ème, l'idole d' hier devient la tête de turc d'aujourd' hui. Silence et sifflets.

El Juli semblait bien disposé à son 1er toro qu' il essaya d'embarquer en s'aidant de la voix. Il arracha quelques séries méritoires, tua d' un julipie d'école et salua. A son 2ème, certes pas un cadeau sur roulettes pour une figura, il ne se força pas , et surtout tua d' un affreux julipie avec épée traversa ! Silence.

Est ce la longue absence qui fit que Manzanares s'accrocha, notament à son 1er, à nous extirper quelques belles séries toutes en lenteur, surtout à droite, pleines de suavité ? Toujours est il que cela était agréable à voir et comme il tenta et réussit une estocade à recibir, l'oreille a été demandée. Mais le président devait être de bonne humeur, il sortit les 2 mouchoirs un peu généreusement. Le second toro de Manzanares avait encore moins la volonté de faire le job. Le maestro s'accrocha parvenant à faire tourner le toro dans 2 séries finales. Pinchazo, 1/2 lame et salut.

La générosité présidentielle permit donc de respecter la règle et Manzanares est sorti a hombros.....

A SUIVRE LA VIDEO SUR LA TARDE DE MANZANARES.

.