avec Morante, mais quand même).

Est ce une dérive ou un progrès ?

Morante va annnocer au cours d' une journée événement les 30 corridas qu' il effectuera cette année (pas une de plus). Gérée par "Espectaculos mexicos de Mexico", chacune de ces apparitions au paseo sera précédée par un plan de promotion, lui aussi événementiel.

On voit aussi que Manzanares confie la gestion de son image à une boîte de com.......

Sauf que, tout bêtement, je croyais jusqu'alors que la renommée et la promotion des toreros se faisaient dans l'arène, face au toro. Parce que faire de la pub, c'est bien, surtout à Bénidorm ou Torremolinos - les teutons adorent çà -, mais encore faut il fournir ensuite un spectacle digne des promesses et images véhiculées. Et on voit que ces 2 larrons, comme leur 3 congénères du G 5 ne répondent plus toujours aujourd'hui aux attentes des aficionados Que dire de la fameuse demie du Morante qui suffit à se faire pamer ses fans malgré des faenas en chasse mouche (Je sais, je ne suis peut-être pas trés objectif dans ce cas. Que dire de certains adversaires (?) imposés par Manzanares (cf Dax 2013....).

Oui ces 2 là ont de grands moments (Morante au 7ème du samedi de clôture de Barcelone, ou Manzanares à Séville), mais une campagne de publicité ne peut prévoir ces moments là. Je le répète, le mieux c'est leur comportement dans l'arène. Et c'est aussi cela qui fait signer les contrats bien mieux que l'annonce aléatoire des 30 de la temporada.

Si la corrida doit évoluer avec son siècle, je préfère entendre un Bonijol, comme hier il l'a expliqué aux auditeurs du Club Peyré de Pau, dire qu' il cherche à rénover le 1er tiers et rendre sa place à la puissance du toro, par le dressage et la mobilité de ses chevaux allégés. Là, oui, on peut dire que la corrida évolue avec son temps.

Sinon, pour terminer, 2 suggestions pour sourire :

Précéder la corrida comme Pinder, par une caravane vantant les mérites des toreros avec présentation dans une cage de l' un des toros (lui aussi doit avoir sa com, il est quand même un acteur important !).

Et pour aider les toreros à braver une baisse de leur cachet, pourquoi ne pas combattre avec une muleta affichant une belle pub "Cerveza San Miguel" ?

Bon, je délire, mais là où je suis sérieux, je n'irai pas à Bénidorm, ni à Torremolinos cette année. Mais à Séville, puisque les condamnés à la com n' y seront pas !

P1060383

 (Morante communiquant sur sa joie de toréer)

EDIT : El Juli voulant participer à la parade le fera le 26 septembre à Madrid dans une mise en scène des spécialistes de la com Nuria Roca et José Ribagorda. Il y annoncera les corridas auxquelles on aura la chance d'admirer le julipie.  Et les contre-performances, les blessures, bof the show must go on !