4/5 eme d'arėne, beau temps.

Les toros d'Adolfo Martin ont surtout brillės par leur berceau de cornes astifinadas dressėes versle ciel. Moins convaicant å la pique, nobles les 2 et 4, intėressant le 6.

Robleño eut du mal å interesser son 1er adversaire. Une entière. Son second montra plus d'allant, Fernando l'aidant de la voix. Belles naturelles à noter. Entière caida. Oreille.

Escribano attendit ses 2 toros å puerta gayola, banderilla avec brio, surtout son second, avec un quiebro al violin aux planches et une autre dos au mur....! Faena dėbutėe par cambiadas, sėries allurées sur les 2 bords. Belle estocade. Oreille. Au second, il resta complètement dėcroisé face å un adversaire sans jus. Entięre. Silence.

Alberto Aguilar ne put tirer grand chose du premier, mais se montra plein de décision face å l'incommode 6eme. Mais pinchazos å rėpėtition. Salut.   Ensuite il partit manger de l'autre cõtė de la frontięre où nous l'avons retrouvė avec sa cuadrilla au resto.....ce qui explique l'heure tardive de cette mini reseña.

Mais, lundi, toutes les images vidęos xes mdilleurs moments de cette tarde.

En attendant, quelques photos

DSC06376

DSC06379

DSC06393

DSC06400

DSC06409

 

Et bien sūr le sourire de l'après midi

DSC06352