22107 spectateurs pour cette corrida, soit un quasi lleno...Canal Plus sait être précis !

Les toros de Victoriano del Rio ( le 1 de Cortes) ont déçus : De trés belle présentation, ils se sont montrés sans race, compliqués. Exception faite du 2eme qui a été le meilleur.....et qui a eu la malchance de tomber sur un El Fandi incapable de lui donner

une faena à sa hauteur. ( A propos, on vient d'apprendre qu'El Fandi sera au cartelle 19 juin à Torremolinos avec El Cordobes......chacun à sa place !).

Donc, Diego Urdiales tomba sur une carne, donnant de la tête à chaque passage. Diego, habitué à ne pas avoir des des adversaires à roulettes, cherche des solutions, en vain, et il ne peut montrer que son courage, comme aussi son engagement à l'épée. Silence.

Et Urdiales n'a pas de chance au sorteo ; Son second était sans doute le pire de la corrida. Il infligea d'ailleurs une grave blessure à la brega à Domingo Valencia ( 2 trajectoires à la cuisse de 20 et 25cm, allant jusqu' au fémur). Urdiales arrachait une, deux  passes et devait rompre devant le comportement assassin du toro.Pinchazo, estocade et silence.

foto4

Avec El Fandi, on n'a pas de surprise. Surtout comme dit ci-dessus il tombe sur un toro présentant des qualités : Sauf que les qualités, il n'en profite pas. Certes on a eu le traditionnel quite par chicuelinas,Certes on a eu  les banderilles, avec une première paire à cornes largement passées (pour être honnête un bon violin à la 3eme) , certes on a eu le début de faena à genoux au centre, mais surtout on a eu un frstival de séries profilées, le torero ne se croise jamais.  Pinchazo par l'extérieur avant une trasera plus engagée. Quelques sifflets.

A son deuxieme, banderilles à cornes passées. Certes ce n'était plus la même limonade qu' avec son premier. Mais El Fandi se rendit coupable d'une non lidia, non fena, non estocade et même un non descabello.  Sifflets ou bronca, un mix des 2 !

Fandiño va t'il arriver à retrouver Madrid ? En tout cas, il fait tout, dans le domaine du possible pour : Après des véroniques serrées, un malheureux deuxième picotazo dans l'épaule dont se montra coupable son piquero, Fandiño accueillit son toro par une rareté, un farol à genoux . Superbe. Puis il enchaina par des séries à droite et à gauche, en se croisant, pleine de dominio sur ce toro, moins évident que le sympathique (!) 2eme. Un estoconazo pour conclure, sûrement la meilleure épée du basque de sa temporada où il doute dans cet exercice. On attendait l' oreille, pas de pétition et un salut juste applaudi.

18093

18100

 

Pour son 2eme, brindé au public, 3 cambiadas au centre. Ensuite Fandiño embarque le toro à droite, citant à distance. A gauche les coups de tête sont meurtriers, même si Fandiño arrive à les maîtriser dans d' honorables efforts. Pinchazo (encore !), épée et silence. Quand Fandiño redeviendra t' il un héros de Las Ventas? On ne peut que le souhaiter..

Rappelons qu' il donnera une conférence à Bayonne samedi à 18h30 aux arènes. Peut-être évoquera t' il ses doutes ?

 

(Corrida suivie en direct sur Canal Plus Toros)

.