Une précision :  A partir de demain, les reseñas passion seront plus tardives et succintes.....Il ne faut pas oublier que la Feria de Séville, c'est aussi ....la feria. Alors il faut bien en profiter plutôt que d'être devant son ordi.
Mais promis, la feria terminée, vous aurez des images exclusives, en particulier de Castella devant les Miuras
Et ensuite rendez vous dans une semaine à la Feria de Jerez !

________________________________________________________________________________________________________________________

Séville ce jeudi :

 

Les toros de Salvador Domecq on réussi leur présentation à Séville. Cornes astafinadas, de la race et noblesse. Au cheval ils firent le boulot sans plus, le 5ème remarquable à la 1ère, dommage que parti de loin, il n’eut qu’un picotazo à la 2ème. Vuelta au 2ème,tous applaudis à l’arrastre

El Cid, dont c’était la dernière apparition à la Feria de Séville salua à l’issue du paseo. On a vu une faena essentiellement à droite, la musique jouant rapidement. Des séries honnêtes, bien au centre de la piste. Sur la gauche le Cid recule….où sont les anciennes naturelles du Cid ? Pinche avant estocade atraversada.

Grand sourire à son second pour son ultime brindis au centre. Désarmé aux premières à gauche, donc on revient à droite où sa muleta est parfois accrochée par la tête chercheuse du toro. Retour à gauche pour des passages sans émotion dans plusieurs séries. Silence 

Capturecid2

 

Perera nous offre des chicuelinas serrées au quite auquel répond Ureña qui se met en danger. Salut de Curro Javier aux banderilles. La faena, brindée au public début spectaculairement par des cambiadas à genou au centre. La musique débute illico. Les premières naturelles sont accrochées, mais la suite sur les 2 côtés est superbe, avec un toro qui montre toute sa noblesse , passes bien templées dans un mouchoir de poche qui fait se lever le public. Epée légèrement de côté, oreille avec pétition de seconde….l’épée ne la permettait pas. Vuelta au toro pour sa noblesse, A la pique rien d’exceptionnel.

Quite par saltellinas à son second. Curro Javier est de nouveau applaudi, mais cette fois pour sa brega. Perera brinde son toro à Niño de la Capea. Faena débutée par 5 statuaires. Il se fait bousculer au cours d’une naturelle, ce toro est exigeant et Perera s’accroche surtout à gauche. Puis le toro se réfugira aux tablas, c’en est terminé. Estocade. Ovation

 

Captureperera 2

Captureperera

 

 

Brindis au centre pout Ureña, mais la faena fut sans relief des 2 côtés, juste une voltereta sans dommage à mettre au compteur. Ureña est il redevenu le combattant que l’on connaissait. Une bonne estocade permet les applaudissements.

C’est au Cid que Ureña brindera le dernier toro. Cette faena sera meilleure que la première, le torero se croise plus devant un toro qui ne l’aide pas vraiment. Quelques détails à gauche. Pinchazo avant l’estocade d’effet rapide. Silence

Captureurena2

 

Et bien sûr.....la vidép résumée de Movistar Toros