OPINION :

 

communiqué fstf

Ce communiqué dénonce, entre autres, l'attitude d'El Juli à Jerez lors de l'indulto de "Corchero", toro de Garcigrande. J'étais à Jerez....( reseña ici : http://www.corridapassion.com/archives/2019/05/19/37347577.html) combien de rédacteurs de ce communiqué y étaient ? J'attaque assez souvent El juli sur différents aspects (Julipie, rôle de meneur, choix des toros...) pour pouvoir ici le défendre.

Oui el Juli a tout fait pour favoriser cet indulto : Il a prolongé sa faena avec un toro qui ne demandait qu'à boire sa muleta., alors que les mouchoirs du public fleurissaient partout dans les gradins pour demander cet indulto. Alors que reprocher au Juli, alors que l'article 60 du reglamento taurino de Andalucia (repris d'ailleurs par l'article 85 du réglement de l'UVTF) précise que l'indulto doit être demandé majoritairement par le public - c'était le cas - et par le matador - c'est ce que le Juli a fait ! Alors c'est au président d'assurer ses responsabilités et de l'accorder. S'il ne le veut pas, il y a un moyen trés simple, c'est de sortir le mouchoir pour faire sonner les avis et empeêcher ainsi le matador de prolonger sa faena au delà du temps réglementaire. Car en la prolongeant, le matador signifiait lui qu'il voulait l'indulto, donc en parfaite conformité avec le règlement (même si, on peut le reconnaître cela le dispense d'une estocade qui peut tout faire perdre). Mais comme la fait ce président dans la presse, il ne cède que de peur de l'émeute ! Combien de présidents responsables n'ont pas cédé....et sont toujours vivants !

Alors ce communiqué, malgré le respect du aux signataires, est totalement à côté de la plaque ! D'ailleurs, je ne me souviens pas d'un communiqué semblable avec Gines Marin à Dax graciant "Lebrero" de Santiago Domecq, et ce malgré une grande partie du public qui était contre....!

Pour information, à Jerez encore, la veille, El Fandi avait lui aussi voulu faire gracier un toro, indulto non accepté par la présidence, malgré une importante demande du public, mais d'ailleurs inférieure à celle de celui d'El Juli. 

Alors maintenant, sur le fond......Il y a c'est vrai une recrudescence de l'indulto et beaucoup de "traditionnalistes" (ce n'est pas péjoratif) s'y opposent. Pour celui de Jere, le toro avait reçu 2 piques, en poussant jusqu'à la chute de la cavalerie à la première, avait suivi aux banderilles les peons, et s'était montré d'une infinie noblesse.pendant plus de 20 mn. Alors les critères étaient ils présents ? Je n'ai entendu aucun sifflet, aucune protestation du public  quand l'indulto a été accordé, alors que c'est souvent sujet à contestation.

Je crois aussi qu'il faut se mettre dans le contexte de fête d'une ville andalouse, qui plus est de 21ème catégorie,, où les gens, comme plus souvent en France, vont voir un combat, mais pour éprouver du plaisir dans un spectacle qui leur donne de l'émotion. Il faut bien se rendre compte que le spectateur de Jerez n'est pas celui de Céret. Et que le règlement, comme tout règlement auquel il ne faut pas déroger, doit savoir être interprété dans le contexte.. Après tout, ce sont les andalous qui ont inventé la corrida moderne !

Je sais que certains ne seront pas d'accord avec cette conclusion.......Mais est il permis d'aimer autant  la musique de Mozart et celle d'ACDC, si différentes....mais avec le même solfège ? J'aurai l'occasion d'en reparler ici

 

Nb.... J'aimerais aussi un communiqué condamnant la position d'un président volant Ginés Marin d'une Puerta Grande à Madrid (corrida suivie à la TV)