Comment peut on comprendre qu'il n y est que 2/3 d'arène pour une corrida pareille ? Les absents s'en mordront longtemps les doigts !

Une corrida complète dans toute sa durée, une corrida prenante où l'ennui n'a pas fait une seconde son apparition. Et des sommets dans cette tarde !

Grace à qui ? A Luque , bien sûr, qui avait claironné dans la presse locale que ce serait la corrida de sa vie........Peut être que ce sera le cas, encore qu'avec la période exceptionnelle q'il vit, il s'en souviendra !

Mais aussi, grace aux toros : Les Pedraza de Yeltes en haut du tableau, mais aussi le superbe premier Torrestrella (le second fut le cancre de la tarde), le premier Ouerto de San Lorenzo (le second, corne cassée fut remplacé par un Ventana del Puerto. Des toros qui ont tous poussé fort à la pique, partant même du centre pour une 3ème appuyée pour le 2 et le 5. 

Etpuis il faut aussi parler des cuadrillas impeccables : Des piqueros acclamés, ( Mention particullière à Tito Sandoval et Francisco Peña)des banderilleros saluant ( Curro Robles, José Manuel Valcarce, Raúl Carricol au troisième, Marco Leal et Juan Contreras.  Et pour la brega tous sont à féliciter. . des adversaires pas forcément commodes a priori, comme les Pedraza. Un sommet fut atteint dans ce domaine avec le 5ème

Revenons à Luque, avec des faenas variées, beaucoup de superbe naturelles, et montrant une intelligence incroyble du comportement du toro qu'il utilisa pour lidier et dominer. Un sommet atteint dans ce domine avec le 2ème Peralta de Yeltes, qu'l avait dominé au centre se premettant quelques adornos et où il imposa sa loi jusque dans la querencia du toro où après une naturelle del pescao, il livra une série de luquesinas volontaires mettant le public "en pie"  

Des estocades engagées, toutes concluantes, avec seulement malheureusement un mete y seca hémorragique à son second qui le priva de trophées.

Ce fameux 5ème de Peralta lutta longtemps mort debout, après 2/3 de lame bien placée, Luque essuyant ses larmes en caressant la tête du toro....Moment intense....

Le bilan comptable : oreille, salut, oreille, silence, 2 oreilles et la queue et salut final

Il s'agit de la premiére queue donnée á Bayonne depuis El Cid devant des Victorino Martin en.. . 2002 ! 

Sortie en triomphe de Luque et de José Ignacio Sanchez représentant Pedraza.

Arènes bleues, décoration inspirée de Miro, présentation impeccable de tous les acteurs, qu'ils soient areneros ou muletiers !

Demain à Dax, Luque retrouvera des pedraza de Yeles...que l'histoire continue !

Et les photos ? Les voilà !

P1012749

P1012762

P1012768

P1012769

P1012775

P1012776

P1012778

P1012779

P1012782

P1012792

P1012803

P1012805

P1012807

P1012817

P1012818

P1012824

P1012829

P1012832

P1012834

P1012838

P1012839