Saint Sébastien fait partie de l'élite des plazas espagnoles : En effet elle est classée en 1ere catégorie. Mais le public n'honore pas cette distinction par sa présence : 1/3 d'arène (et encore !) pour cette dernière du cycle de la Semana Grande. Pas plus que hier !

Le ciel était radieux, du moins on le suppose, parce que les sbires de la Casa Chopera n'ouvre pas le toit ouvrant quad il fait beau....

Parlons toros : Il venait de chez Zalduendo, proprèté de l'homme d'affaire mexicain Balleres qui truste beaucoup de choses dans la tauromachie....Mais s'y connait il vraiment.

Bref, ces torosn'avaient sans doute pas été informés que leur contrat ne se limitait pas au tercio de piques. Car si on a vu des choses intéressantes dans ces moments, cheval poussé contre les planches, cavalerie renversée, cheval poussé sur plusieurs mètres vers le centre etc....( Dans ce registre mention spéciale aux 1er et 4ème ) Par contre Gines Marin ignore t'il qu'en plaza de 1ére, les 2 piques mini sont obligatoires, même si le règlement basque stipule que l'avis du matador prévat sur celui du président. Erreur qu'il a failli commettre à son premier.

Mais après les piques, chez les toros de Zalduendo, c'est l'heure de la sieste......Des toros éteints rapidement (2 et 3), des toros faibles (le 1 et le 2) ou des toros fuyards (4 et 5bis)  La tarde sembla assez insipide par leurs fautes.

 

Malgré tout le grand moment de la journée est l'oeuvre de Diego Urdiales à son 2ème toro. Après une bonne série à droite, le reste de la faena se fit essentiellement à gauche. Des naturelles templées, douces. Des naturelles citées muleta plièe (passe del Pescao), des naturelles citées de face. Et le tout en maintenant un toro qui pensait plus aux tablas qu' à l'étoffe rrouge. Une démonstration, terminée par une grande entière. Oreille

A son premier il la joua à son habitude dans un registre hyper classique à droite et à gauche, sans fioritures...excepté -soyons fou - un farol. Mais les forces du toro ne permettait pas le 7eme ciel . Salut

Paco Ureña semble moins affuté et surtout moins motivé qu'avant sa blessure à l'oeil...On peut comprendre. Et comme il tomba sur un lot sans forces les séries des 2 côtés semblaient un peu fades.A noter quand même de belles statuaires pourdébuter sa 2eme faenaSalut aux 2

Gines Marin n'a pas été, lui non plus gâté par le sorteo. Sa première faena fut soignée, aussi bien à droite qu'à gauche, sans trop forcer son talent. Terminée par une grande série de bernardinas serrées, un pinchazo le priva d'oreille. Salut

On eut aussi de belles naturelles à sa 2ème faena. Mais le tro calma vite le jeu et Gines dut abréger....enfin abréger si l'on peut dire, car 4 épées et 3 descabellos furent nécessaire.

Pout le fun signalons l'épisode des mules folles paries sans toro, trainant leur attelage et faisant valdinguer un muletier, dans des tours de l'arène

effrénés au sprint. Bravo aux 2 courageux qui parvinrent à kes arrêter !

 

Retour en France : 2heures de bouchon sur les 25 km de St Sébastien à la frontire; En cause le péage de Biriatou où depuis l'état d'urgence la moitié des passages est fermé. Contrôle visuel de la police.(efficacité, alors qu'il ny a aucun contrôle sur les nationales qui traversent la frontière)

Alors merci aux Allemans, Hollandais, Suisses; Belges etc qui rentraient chez eux. Et merci au G7 de provoquer déjà des contrôles !

P1013015

P1013016

P1013018

P1013027

P1013028

P1013035

P1013036

P1013039

P1013044

P1013049

P1013053

P1013055

P1013065

P1013066

P1013067

P1013085

P1013070

P1013072

P1013077

P1013082

P1013085

P1013087

P1013092