Disons le franchement, cette corrida de La Quinta m'a ennuyé, mis à part quelques détails, jusqu'au dernier toro, malheureusement tragiquement terminée.

La faute aux toros de La Quinta : Certains ont trouvé leur comportement intéressant, montrant toute la complexité des Santa Coloma. Certes leur présentation était correcte, certes ils auront certains des comportements intéressants à la pique, mais à part le dernier, au 3ème tiers nada ! Comme in gintonic où il y aurait le schweppes, les glaçons et sans le gin ....

De plus on parle de règlement taurin de toros qui doivent avoir un bon comportement aux 3 tiers....Donc ces Santa Coloma là ne sont pas des bons toros. Je vous reparlerai plus tard de la novillada matinale, novillos de los Maños, origine Santa Coloma, qui eux avaient essentiellement le 3ème tiers, celui du gin !

Bon je ne suis pas plus ganadero que barman et donc je ne peux que constater.

Octavio Chacon a laissé deviner qu'il avait les capacités d'un bon lidiador. Mais un lidiador se doit d'avoir un lidiadable, ce qui n'était pas le cas de son premier. A retenir juste un derechazo 760° sorti de nulle part et un recibir cité à 5m. Salut

Comme pour son premier il plaça son second en suerte au centre pour la 2ème pique que le toro accepta. Applaudissements au piquero, on avait le Schweppes. Juan José Trujillo et Alberto Carrero saluèrent aux banderilles. On avait les glaçons. Pour le gin, on s'en passera encore et Chacon fut long et laborieux.. Re-salut.

Roman se souvenait il de sa blessure dans cette plaza l'an dernier ? Toujours est il qu' il se contenta de qulques passes tolérées par le bestiau, bien de profil . Epée au 4ème essai. Silence

Son piquero tomba de cheval à son second puis se fit balader. Applaudissements. Roman ne parvint pas à dominer un toro qui d'ailleurs ne souhaitait pas l'être. Allons soyons gentil, il y eut une naturelle de face. Ens.uite la lubie prit au matador de tenter un recibir à 2 reprises Echec, puis echec en volapie extérieur encore à 2 reprises. Bien entendu silence

Galdos semblait motivé après son succès ici en 2018. Pour son premier toro, 3 coups de tête contre le peto. Brindis au public et le Joaquin se met à genou en début de faena. On put y croire dns les premières séries volontaires, mais le toro appuya sur l'interrupteur. En d'autre terme, on avait ouvert la bouteille de gin mais on avait oublié de le servir.

Enfin vint le 6ème qui pousse le cheval sur 10 m. Brindis de Galdos a Roman...Une vieille amitié ou une consolation.Jolis derechazos trés rapides, le toro se retourne vite. A gauche, niet, donc on continue à droite. Et là vint le drame : Une estocade d'une sincérité absolu, l'estocade de l'année dira d'ailleurs Yves Ugalde dans sa reseña sur le podium du campo. Le toro prend Galdos, lui ouvre 32 cm de cuisse droite et l'envoie valdinguer à 3 m de haut. On craint le pire, fracture possible vertébrale ou autres...Rien de tout cela, la cornada parait limpia ne touchant aucune artère essentielle. Transporté à la clinique, il criera "Vive la France " sur son brancard. Déja porté à l'infirmerie ildonna l'ordre à ses peons de laisser tomber le toro, ce que celui ci respectueux, fit. Un héros ce Galdos que l'on reverra sûrement bientôt..

Malheureusement on avait renversé le seul verre de gin-tonic ! C'est décidé, je me mets au Cuba Libre !

Les photos avec en plus l'extraordinaire photo que m'a transmis Nicolas Couffignal sur le vol de Galdos. Merci beaucoup à lui. Pour la novillada matinale, elle aussi accidentogène, moins gravement heureusement, un peu de patience.....les journées de feria sont longues !

69857414_674999726315855_788579574916055040_n

 

P1014075

P1014080

P1014082

P1014085

P1014090

P1014096

P1014097

P1014098

P1014101

P1014104

P1014108

P1014110

P1014113

P1014115

P1014116

P1014118

P1014121

P1014124

P1014128

Encore pardon pour ces commentaires parfois peu académiques.......