Avec un peu de retard les phtos de la novillada piquée de dimanche matin.

Novillos de Los Maños : On avait mis un adoucisseur dans la lessive : Beaucoup moins agressifs que les années précédentes, ils se sont montrés d'une noblesse extrême, gardant quand même un peu de piquant (Tomas Rufo en est le témoins !). Par contre, parfois, quelques signes de faiblesse.

El Rafi a semblé en dessous de ses collègues dans son engagement. Malhadroit à la mort de son premier, il obtiendra néabmoins l'oreille de son second

Tomas Rufo a montré qu'il était supérieur à son premier par sa tauromachie templée, par son sitio. Oreille. Malheureusement à son second il fut pris et se luxa l'épaule gauche. Après plus d'une 1/2h d'interruption, son épaule remise en place, mais bien entendu douloureuse, et eut le mal que l'on comprend à tuer. Vuelta

Manuel Diosleguarde a eu tauromachie parfois un peu brouillonne, et souvent profilée. Il alterna le bon et le moins bon dans 2 faenas dynamiques et obtint une oreille de chaque toro (généreuse à son 2ème)

Il fut donc déclaré vainqueur de cette novillada (Ah si Rufo n'avait pas été blessé...) et sortit a hombros accompagné du mayoral de Los Maños

1/3 d'arène et grand beau temps, malgré des averses annoncées la veille par Météo France qui depuis quelque temps semble perturbée dans ses prévisions (L'effet réchauffement climatique ?)

Les photos. Celle de la voltereta de Tomas Rufo est de Nicolas Couffignal, décidément toujours prêt dans les moments dramatiques !

P1013946

P1013937

P1013939

P1013941

P1013944

P1013953

P1013957

P1013959

P1013962

P1013965

P1013970

P1013977

P1013979

P1013982

P1013993

P1013995

P1014003

P1014007

P1014011

P1014013

P1014017

P1014018

P1014019 couffignal

P1014030

P1014031

P1014034

P1014044

P1014052

P1014055

P1014059

P1014064